Lettre ouverte aux dirigeants d’entreprises: Ce que l’événement signifie pour l’humanité – et pour vous

(Préface – J’aimerais que des termes comme “déontologie d’entreprise”ou “éthique commerciale” ne soient plus considérés comme des oxymores. Le temps doit venir (et il est en train d’arriver) où les droits individuels seront supérieurs à ceux du monde des affaires. Les décisions modernes de justice ont octroyé aux grandes entreprises les droits propres à un individu, mais celles-ci n’ont en fait qu’une responsabilité morale limitée.

Cette interprétation biaisée du droit a atteint son point culminant au cours des deux siècles derniers. Cela a permis aux entreprises modernes de posséder le cadre légal idéal pour devenir les entités les plus puissantes et les plus riches de l’histoire de l’humanité. Elles sont l’instrument parfait pour procéder ainsi, car bien que leur opérations soient “publiques”, elles ont incontestablement évolué dans une direction bénéficiant à une minorité, ceci au dépend du plus grand nombre – minorité toujours capable de se cacher derrière la notion de ‘personne morale’ ou se contentant de paroles sans actes concrets, tout en exploitant au maximum les ressources des communautés et des pays dans lesquels les sociétés sont installées.

Ce temps est sur le point d’être révolu. L’événement changera tout cela. Un grand nombre d’entreprises multinationales – particulièrement celles du domaine de la finance – feront faillite du jour au lendemain. L’ampleur de ces faillites nécessitera un démantèlement de ces sociétés tel que le terme ‘multinational’ deviendra obsolète et synonyme d’une époque révolue de corruption et d’inégalité généralisée. Ces sociétés ne seront plus autorisées à procéder à des transferts de capitaux entre pays pour des raisons financières ou fiscales, ni à des transferts de richesses au profit d’actionnaires, bien souvent au dépend des consommateurs et des salariés.

La population actuelle de dirigeants et directeurs d’industries devra s’adapter rapidement – particulièrement ceux qui ont longtemps travaillé pour ou ont fait partie de la Cabale. Leurs nouveaux patrons seront des personnes qui avaient dû leur céder leur place. Ce seul événement en forcera beaucoup à soit abandonner le monde des affaires de façon permanente (peut-être par la force dans certains cas), soit radicalement changer leur mode de pensée vers “la population avant les profits”.

La lettre qui suit est conçue pour être lue pendant la fermeture bancaire et financière par des présidents directeurs généraux, responsables financiers, opérationnels, responsables informatiques, membres de conseil d’administration, ainsi que tout analyste financier qui a été utilisé par la Cabale pour s’assurer que les ‘entreprises publiques’ servent leur réseau de crime organisé.)

Lettre ouverte aux dirigeants d’entreprises: Ce que l’événement signifie pour l’humanité – et pour vous

Ce à quoi vous êtes en train d’assister a été réfléchi et planifié depuis très longtemps. Depuis au moins 1975, un plan a été développé pour éviter à l’humanité de vivre dans un futur dystopique de contrôle et d’asservissement économique. Cela avait été jugé nécessaire par des agents du renseignement après les terribles événements s’étant déroulés au cours des douze années précédentes – l’assassinat de JFK, la guerre non-déclarée du Vietnam, ainsi que le Watergate. A mesure que les années passaient, ce plan a vu son périmètre s’étendre et sa complexité grandir. Les tactiques évoluèrent, des alliances furent formées, et le nombre de participants impliqués crû grandement – mais le but initial fut toujours de donner à la vérité les moyens de se propager d’une façon qui ne soit pas contrôlable. Ce qui est en train de se passer ne pourrait être possible sans les ordinateurs personnels ou internet. Si l’une de ces inventions ne s’était pas largement répandue, tous les flux d’informations seraient complètement contrôlables, étant donné les ressources pratiquement illimitées et la cruauté de la Cabale. Les fruits de ces efforts sont en train d’être récoltés, mais nous allons vivre un bouleversement de notre ‘mode de vie’ absolument sans précédent dans l’histoire de l’humanité. A partir d’aujourd’hui, nous allons assister aux événements  suivants:

  • Un changement presque instantané du contenu et de la façon dont sont délivrées les nouvelles conventionnelles.
  • Un arrêt temporaire du système électronique financier.
  • Des arrestations en série de puissants politiciens, figures religieuses, capitalistes, financiers, en direct à la télévision.
  • Une quantité importante de révélations sur des conspirations autrefois rejetées, qui provoquera un véritable tremblement de terre sur les personnes auparavant non conscientes.

L’arrêt complet de ce cartel de banques centrales s’est avéré être le seul moyen de finalement mettre un terme aux entreprises criminelles d’un nombre étonnamment restreint de personnes psychopathes, à la fois riches et extrêmement dangereuses. Pour faire simple, si le système financier reste sous contrôle des banques centrales (et de leurs propriétaires), ces criminels pourront toujours faire marcher la planche à billets et allouer cet argent de façon à servir leurs intérêts de pouvoir et de domination absolue. Leur source de pouvoir a maintenant disparu, mais la vie quotidienne sera tout sauf habituelle.  Des difficultés peuvent survenir, mais au final le ‘nouveau normal’ sera bien plus bénéfique aux masses que la situation actuelle.

Le changement en résultant sera permanent. Une fois que les révélations de ces actes anticonstitutionnels, illégaux et absolument immoraux auront été rendu publiques, il n’y aura plus de retour en arrière possible. Le nouveau système financier sera basé sur des biens tangibles au lieu d’être basé sur de la dette. Les grandes sociétés continueront d’exister, mais dans un cadre légal très différent; beaucoup pourront devenir ‘publiques’ dans le sens où les profits sont distribués aux personnes résidant dans le pays où elles sont domiciliées.

Finalement – et peut-être plus important encore – la notion de ‘chômage’ cessera d’exister car le travail ne manquera pas. Enfin, les concepts comme ‘sur-qualification’, ‘licenciement’, et ‘optimisation des coûts’ disparaîtront ou changeront totalement pour une bonne marche des affaires. Ces concepts ont été ancrés dans nos esprits dans la réalité de l’après Milton Friedman où les cadres dirigeants sont juste redevables envers leurs actionnaires. La période incertaine qui arrive doit voir germer de nouvelles idées – et rapidement! Collectivement, nous devons construire un futur nouveau, dans lequel il est impossible qu’un groupe aussi restreint d’individus puisse complètement dominer, contrôler les affaires du monde et rester indéfiniment au pouvoir.

Beaucoup d’entre vous doivent être craintifs à l’heure actuelle. Pour paraphraser Nick Hanauer, un sentiment « de chasse aux sorcières” pourrait être ressenti. Cependant, il n’est pas nécessaire que cela se passe de cette façon: vous avez votre propre destinée entre vos mains en ces temps incertains – tant que vous êtes prêt à changer votre mode de pensée au sujet de ce que – ou plus précisément QUI – doit être au centre de toutes les priorités dans n’importe quel secteur d’activité.

Bien que je n’aime pas trop utiliser ce terme, ce doit être un moment de pure révélation pour vous tous. Les relations entre cadres dirigeants et actionnaires vont être radicalement chamboulées. Au lieu de mettre sur un piédestal de riches actionnaires et analystes financiers, chaque entreprise va maintenant devoir être redevable de la sphère publique. Cela provient principalement du fait que les révélations de type ‘suivre le parcours de l’argent’ sont en train de commencer: labyrinthes de trusts, comptes offshore dans les paradis fiscaux, détention illégale d’actifs ‘durables’ tels que terres et métaux précieux sont en train d’être mis à nu.

En fin de compte, cela finira par conduire à l’incarcération de ceux dont l’arrestation est actuellement rendue publique. Mais ce qui va ensuite arriver va nous affecter tous sans exception, et va complètement refondre les règles du jeu économique à travers le monde.

Une grande partie de cette richesse a été volée à travers des conflits illégaux, des crimes contre l’humanité, ou des activités de crime organisé tombant sous la loi fédérale RICO (Racketeer Influenced and Corrupt Organizations, Organisations Corrompues et Influencées par le Racket). De plus, il s’avère que ces personnes ont financé et encouragé le terrorisme depuis des temps immémoriaux. Pour les crimes décrits ci-dessus, il est intéressant de noter que la plupart des pays possèdent la législation nécessaire pour saisir les biens de ces individus et les utiliser pour réparations.

Cependant, pour payer ces réparations, les mécanismes de préservation des richesses de ces personnes doivent être démantelés. Cela ne signifie pas seulement la fin du cartel bancaire actuel, mais aussi la disparition du corporatisme moderne. Essentiellement, tous les titres et actions – qu’ils appartiennent à des individus ou à des investisseurs institutionnels – devront être payés afin que ces fonds puissent être utilisés pour reconstruire les infrastructures à travers le monde, et initier les réparations de guerres après avoir financé actes terroristes et génocides.

Cela veut dire que les marchés boursiers tels que nous les connaissons sont dorénavant obsolètes. Presque chaque société devra être nationalisée du fait de sa faillite – en particulier les ‘multinationales’. De nouvelles sociétés prendront leur place, construites sur les cendres des anciennes structures où cupidité et profits régnaient en maître. L’organigramme de ces nouvelles sociétés pourra également être relativement différent; une appartenance vraiment ‘publique’ sera de plus en plus présente dans le futur – car les profits seront redistribués aux juridictions dans lesquelles ces sociétés évoluent.

S’orienter vers ce type de ‘business model, modèle d’entreprise’ aura un effet de bord intéressant. La plupart des individus paieront beaucoup moins car les profits seront redistribués soit via un impôt sur les sociétés, soit par le fait que ces sociétés appartiennent à des personnes locales. Si quelqu’un souhaite reconsidérer ce que l’impôt sur les sociétés est réellement, il est facile de reformuler l’impôt sur les sociétés comme une part de la propriété d’une entreprise donnée dans une proportion égale au taux d’imposition des sociétés dans une juridiction donnée. Cette notion de l’impôt sur les sociétés n’est pas très éloignée de l’idée d’une société appartenant ‘au peuple et pour le peuple’.

Ainsi, tous les cadres exécutifs qui cherchent à réduire les taxes dues prennent d’un côté (la juridiction dans laquelle la société réside) pour donner de l’autre (les ‘élites’ qui sont en ce moment arrêtées et incarcérées au cours de l’événement).

Repenser l’impôt sur les sociétés tout comme ce que devraient être les ‘droits’ d’une société sont juste deux changements parmi de nombreux autres qui sont en train d’arriver, et qui ont pris du retard depuis trop longtemps. De manière simplifiée, vous tous, dirigeants des sociétés, avez délaissé depuis trop longtemps les deux entités les plus importantes: employés et clients. Consentir aux exigences des actionnaires est un excellent moyen d’embellir votre image sur le court-terme. Sur le long-terme, cela constitue une forme de vol organisé parce que cela favorise des décisions qui sont préjudiciables à l’ensemble de la société.

Le choix de déterminer comment procéder est vôtre. Si vous souhaitez défendre vos actes et décisions passés, soyez prêt à être – au mieux – ridiculisés en public. Gardez à l’esprit qu’il y a beaucoup de personnes animées d’un grand courage dans les différents services de renseignement à travers le monde – ou pensez vous que le groupe “Anonymous” obtienne ses informations ? Chaque conversation, chaque décision prise pour l’élite criminelle a été enregistré – et s’il y a suffisamment de preuves à présenter devant un Grand Jury, vous pouvez très bien être poursuivi pour des actes de crimes en col blanc. Si c’est le sort que vous voulez, poursuivez, continuez – restez obstiné et défiant, votre futur est la prison, et vous resterez sur la touche pendant que le reste de l’ humanité vivra une croissance du niveau de vie qui n’a jusqu’alors seulement existé que dans nos rêves les plus fous.

Au contraire, si vous vous regardez dans le miroir et décidez que “Peut-être le moment est venu de changer”, vous pourriez réussir à beaucoup mieux vous en sortir que vos collègues qui passent tout leur temps et énergie à se battre pour leur réputation. Ceux d’entre nous travaillant pour un meilleur futur ont été conseillé par ceux qui savent que le pardon est l’attitude à tenir la plus adéquate concernant les prochaines commissions de Vérité et Réconciliation. Nous devons avancer en tant qu’espèce, et certains d’entre vous peuvent se révéler être d’une importance vitale pour soigner et reconstruire notre monde. Cependant, jusqu’à ce que certaines déclarations publiques de repentance soit faites, il y a peu de chances que quiconque ayant le terme ‘Chef’ dans sa fonction avant l’événement soit jugé encore digne de confiance, à moins qu’il fasse des révélations sur toutes les conversations et memorandums cachés derrière le prétexte fallacieux d’ ‘Accords de confidentialité’.

Il est temps de cesser de se cacher derrière les protections légales et économiques dont vous avez si souvent bénéficié. Maintenant que l’événement est là devant nos yeux, ces protections sont pour toujours disparues. Tous ceux qui réussissent dans le monde des affaires devront dorénavant créer de la valeur pour ses clients d’une manière éthique. Cela veut dire ne plus traiter les employés comme du bétail ou employer des enfants dans des usines qui sont des camps d’esclavagisme. Non, à partir de maintenant chacun sera apprécié à sa juste valeur, peu importe où il a grandi, quelque soit sa couleur de peau. Vos connaissances ou votre patronyme ne vous permettra plus d’ouvrir certaines portes.

Il est temps d’accepter ce nouveau mode de fonctionnement et de finalement manifester votre gratitude pour ceux que vous n’avez pas considéré comme vos égaux pendant si longtemps. Nous sommes tous partie prenante de cela, et le reste d’entre nous – les 99% si vous préférez, veulent vous accueillir à bras ouverts si vous voulez vous ouvrir à ce qui s’est déroulé derrière les portes closes pendant tant d’années.

Le choix vous appartient. En coopérant vous rendrez nos vies meilleures – et la vôtre également.

Article de référence accessible ici: http://eventreference.org/2015/03/29/an-open-letter-to-corporate-executives-what-the-event-means-for-humanity-and-you/

Lettre-Ouverte-aux-Dirigeants-dEntreprises-–-Community-Leaders-Brief.pdf (27 téléchargements)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :